Peaux Echappées

Premier roman de Cindy Marie-Nelly aux éditions Ibis Rouge, découvrez une saga familiale mêlant malédictions et déveine à travers les générations.
Pour Rose, Sarah et les autres, aimer ou être aimée appelle larmes, cris et sang. Toutes ces femmes semblent partager un même destin mais tentent désespérément de connaître le bonheur par delà ce qui semble être une fatalité.  Parce qu’être heureux ça se décide et qu’aimer ne tient qu’à sa propre volonté, les unes après les autres, souvent dans la douleur, devront vivre malgré tout et malgré le poids des mots…

Sortie le 5 Avril 2016

MOTS DE LECTEUR

« L’auteur nous livre ici avec une force douce incroyable et un talent littéraire indéniable un texte ambitieux et captivant. Des destins de femmes tiraillées entre le désir de prendre en charge la construction de leur propre bonheur et la nécessité de gérer leurs relations avec le sexe opposé, ces femmes devant se méfier d’une croyance ancestrale ancrée profondément dans l’histoire familiale?
Fascinant ! Beaucoup d’émotions traversent le lecteur face à ces intrigues, mais après avoir refermé le roman à la dernière page demeure comme sentiment dominant l’espoir. »

Lire & découvrir le livre

Rencontrez les personnages

Rose

Rose n'avait rien de docile. Une peau sombre, des traits forts. Un caractère toujours sauvage alors que sa mère et sa grand-mère avaient été esclaves avant elle. Elle n’avait connu que les chaînes et le fouet mais se rêvait maronne depuis l’enfance; cherchant toujours du coin de l’oeil un sentier praticable vers la liberté des mornes loin du regard libidineux de Monsieur Desrosières.

Yolande

Yolande était à part. Dans ses veines coulait plus de sang blanc que noir. Des cheveux roux, des yeux dorés, des membres si fins qu'on craignait qu'elle se brise les chevilles en courant.
Pour être comme tout ceux qui l'entouraient, elle cachait ses boucles rousses dans un mauvais fichu en toile grossière, s'exposait longuement au soleil dans l'espoir de brunir son teint diaphane : Gran'man Rose l'avait élevée en tant que négresse et elle l'était au fond d'elle, elle le savait.

Hélène

Hélène se trouvait belle. Elle aimait passer des heures à se contempler, nue, devant son miroir à pieds, jouer avec ses mèches rousses, compter ses grains de beauté, retrousser son petit museau. Elle se trouvait belle et aimait être admirée. Elle n’avait rien d’une mijaurée et Gran’Man avait beau essayer de lui enseigner la mesure, la discrétion, la crainte de la malédiction, Hélène cherchait le regard des hommes.

Line

L'appartement tout entier était une parenthèse tropicale, au milieu du ciment et des effluves d'urine de la tour Mermoz, en plein cœur d'Aubervilliers. Au douzième étage, le numéro 124 se voulait une évasion, un retour à la terre multicolore de Guadeloupe. Un congé bonifié sans les huit heures de vol. Dès les premières fraicheurs de l'automne, les chauffages d'appoint rectifiaient la température, les murs sable, terre de sienne, orangés illuminaient la grisaille, et l'odeur constante d'épices sucrées promettaient l'évasion vers l'ile natale de Line Christophe.

Sarah

"Fé pa ta chieuse déscen on va sur Paris avec les meufs. Y a DJ Noooz au Gibus!"
Sarah éteignit son téléphone et s’enfonça profondément dans son cocon. Deux couettes superposées, un ordinateur portable, une tablette de Crunch, c’était là tout ce dont elle avait besoin. Malika et les autres filles s’amuseraient bien sans elle ce soir.

Cindy Marie-Nelly

Née à Paris, Cindy MARIE-NELLY a partagé son enfance entre la banlieue parisienne et la Guadeloupe où elle part vivre à la veille de l’adolescence. Elle retrouve la Métropole pour ses études supérieures et alors qu’elle se spécialise en Littérature Francophone à La Sorbonne, décide, pour le plaisir, d’emprunter les sentiers tracés par les auteurs qu’elle admire.

Elle continue à écrire, par passion, lorsque sa carrière d’enseignante au secondaire débute, espérant insuffler le goût des Lettres à ses élèves autant qu’à ses lecteurs. Elle vit maintenant avec sa famille à Londres où elle enseigne dans un établissement français.

Une saga familiale mêlant

Amour

"Elle voulait savourer ce moment, longtemps, sentir à ses cotés le souffle calme du jeune homme, cette présence si intense qui l’avait longtemps mise mal à l’aise mais qui maintenant l’apaisait, la rassurait."

Souffrance

"Elle pouvait briller telle une étoile dans le salon de Mme Lapeurdieu, elle n'était qu'une descendante d'esclave dans les salons parisiens où étaient prises les vraies décisions. Elle avait coupé court à ce moment de torture et avait quitté le domaine sans jamais se retourner."

Quête d'identité

"Difficile de poser le doigt sur son identité culturelle. En y repensant, elle réalisa qu’elle s’était déclarée créole sans hésiter mais que dans son quotidien, tout ce qu’elle avait de créole étaient les petits plats de Line ainsi que ses brimades lorsqu’elle était exaspérée."

Contactez l'Auteur.